Le statut précaire du dj 2


Le dj qui sélectionne des disques n’a aucun statut. On ne lui reconnait pas le travail de compilation, ce n’est pas un musicien, ni un intermittent du spectacle.
Un reédit ou un remix, sans consentement de la personne qui détient les droits du morceaux original est totalement illégal.

La plupart des bars ou salles demandent au dj d’être producteur de la soirée et d’assurer la promo de l’évènement, il est souvent donc payé au pourcentage du CA de la soirée (invérifiable donc on est toujours dans une position ou il faut la fermer ou accepter les conditions).
C’est inconfortable, on peut bosser des heures et des heures sans savoir vraiment combien on va être rémunéré et on sait bien que y’a des dizaines de dj derrière qui accepteront les conditions.

C’est pas facile pour les bars et salles non plus. Je comprends qu’ils aient envie de partager les risques mais reporter l’incertitude et les risques sur le dj à hauteur de 90% (il y a un espèce de consensus, le dj c’est en général « 10% du bar » et les contrats se font rares), c’est vraiment pas juste.

Bref, sauf pour les très connus, c’est quand même un peu des conditions de travail difficiles.

Technopol, a lancé un espèce de syndicat des djs, vous pouvez les soutenir en signant cette pétition.

http://www.technopol.net/charte-du-dj

 

 

 

Dj Mys35 en actionLe 9 Billards (Paris) 30 septembre 2006 Wegogirlz Party

Dj Mys35 en action
Le 9 Billards (Paris)
30 septembre 2006
Wegogirlz Party


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le statut précaire du dj

  • admin Auteur du billet

    Oui Shirley, le problème n’est pas nouveau et pour aller plus loin, il concerne aussi les musiciens.
    Que Technopol en fasse son cheval de bataille est une très bonne chose.
    Idéalement, ce serait aux djs de se monter en syndicat pour faire entendre leur voix.
    Mais, celui qui mènera ce combat va au devant de beaucoup de risques. Je trouve finalement que c’est beaucoup mieux qu’une association comme Technopole prennent les choses en main.
    Quand au reste de votre commentaire, je pense que vous devriez posez la question à Technopole directement.
    Cela n’est pas de mon ressort.

  • Shirley

    Ce problème Existe depuis longtemps dommage que Technopôl ne si intéresse, ou n’en fasse une priorité que maintenant… non ?

    l’organisation de la techno parade les a manifestement occupé et éloigné du terrain et des amateurs passionnés …

    Pourquoi ne s appuient ils pas sur le SPAM , nouveau syndicat Electro désintéressé et hautement passionne basé dans le sud, plutôt que d’en créer un ? Doit on voir une relation entre cette action tardive de technopol et l’arrivée d’un nouveau syndicat Electro dans la paysage ?

    Shirley ^^